Qu’est ce que l’exposition en photographie?

Uncategorized

  • Qu’est ce que l’exposition ?
  • Comprendre l’exposition ?
  • Comprendre la vitesse d’obturation ?

Un appareil photo est quelque chose de simple : une boite noire avec un trou qui laisse entrer de la lumière et un bouton (le déclencheur) qui permet de l’enregistrer.
Au fil des ans, de nombreuses fonctions ont été ajoutées aux appareils photos. La plupart ne servent à rien.
Lorsque vous prenez une photo, vous contrôlez combien de lumière entre dans votre appareil.
Si vous laissez entrer trop de lumière, vous obtiendrez une photo surexposée – c’est à dire qu’elle sera trop lumineuse.
Si vous ne laissez pas entrer assez de lumière, vous obtiendrez une photo sous-exposée – c’est à dire qu’elle sera trop sombre.
Déterminer la quantité de lumière à laisser entrer dans votre appareil photo est ce qu’on appelle l’exposition.
L’exposition est la base de la photographie.

Comprendre l’exposition en photographie

Comme nous venons de le voir, le principe de la photo est simple :
lorsque vous appuyez sur le déclencheur, la lumière entre dans votre boitier. Le capteur de votre appareil enregistre cette lumière qu’il transforme en image.

L’exposition d’une photo, c’est la quantité de lumière qu’a enregistré votre capteur .

  • Si le capteur n’enregistre pas du tout de lumière, vous obtiendrez une photo noire.
  • S’il en enregistre un peu plus, la photo sera sombre. On dit qu’elle est sous-exposée.
  • S’il enregistre la bonne quantité de lumière, votre photo sera correctement exposée.
  • S’il enregistre trop de lumière, votre photo sera trop claire. On dit qu’elle est sur-exposée.
  • Enfin, si votre capteur enregistre beaucoup trop de lumière,
    vous obtiendrez une image entièrement blanche.
À gauche, photo sur-exposée. Au centre, exposition normale. À
droite, photo sous-exposée.

Le but lorsque vous prenez une photo est de savoir comment obtenir une exposition correcte ; c’est à dire contrôler la quantité de lumière que votre capteur enregistre. Lorsque vous prenez une photo, trois facteurs influencent cette quantité de lumière : l’ouverture de votre objectif, la vitesse d’obturation de votre boitier et la sensibilité du capteur. Pour désigner ces trois facteurs, on parle de triangle de l’exposition.

L’ouverture

Notée f/x (par exemple f/2 ou f/16), l’ouverture est la taille du trou qui laisse pénétrer la lumière dans votre boitier. Cette ouverture est appelée Diaphragme et peut être plus ou moins large – pour laisser passer plus ou moins de lumière.

La vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation est le temps pendant lequel votre capteur enregistre de la lumière. En photographie, il peut varier de quelques millièmes de secondes à plusieurs secondes.

La sensibilité

La sensibilité représente la capacité du capteur à enregistrer la lumière. Si sa sensibilité est faible, il enregistre peu de lumière en un laps de temps donné. Si, au contraire, sa sensibilité est élevée, il enregistre plus de lumière en un même laps de temps. Cette sensibilité est mesurée par les ISO.

Ces trois paramètres peuvent être réglés. En mode automatique, l’appareil s’en occupe. En tant que photographe professionnel, vous vous devez de décider de ces réglages pour contrôler le rendu de vos photos – et donc arrêter d’utiliser le mode auto. Nous reviendrons là-dessus un peu plus tard mais, pour l’instant, voici de quoi démystifier la complexité de l’exposition d’une photo :

L’exposition, c’est comme le bronzage !

Imaginez-vous à la plage, allongé sur le ventre, le dos tourné vers le soleil. Quelqu’un place au dessus de vous une boite en carton dans laquelle il fait complètement noir. Sur le dessus de cette boite se trouve une ouverture, fermée par un autre morceau de carton qui peut coulisser pour fermer ou ouvrir ce trou. Ça demande un peu d’imagination, je sais, mais vous allez vite comprendre pourquoi vous vous retrouvez dans cette situation un peu grotesque :

  • Le carton représente votre appareil photo.
  • Votre dos représente le capteur de votre appareil photo.
    Plus il reçoit de lumière, plus il bronze.
  • Le morceau de carton coulissant représente le diaphragme de votre appareil photo.

Voyons maintenant ce que représente chaque élément composant le triangle de l’exposition. Rappelez-vous : l’exposition d’une photo est déterminée par l’ouverture de l’objectif, la vitesse d’obturation du
boitier et la sensibilité du capteur.

  • L’ouverture de l’objectif est la taille du trou dans le carton. Plus il est ouvert, plus il y a de lumière qui rentre – et plus vous bronzez vite.
  • La vitesse d’obturation est le temps pendant lequel le trou reste ouvert. Plus ce temps est long, plus vous bronzez.
  • La sensibilité du capteur est la capacité de votre peau à prendre le soleil. Prenez une personne à la peau blanche – oui, toi, le parisien qui débarque dans le sud au début du mois d’aout, je te regarde. Prenez une autre personne qui à la peau noire. Mettez les en plein soleil pendant quelques heures et vous comprendrez ce que veut dire sensibilité. La peau blanche est plus sensible : en un même laps de temps et avec la même quantité de lumière, elle prendra plus de coup de soleil.

Vous voyez, le triangle d’exposition c’est très simple. Voyons maintenant ce que signifie « bonne exposition » et comment l’obtenir.

La bonne exposition, c’est le bronzage parfait

La bonne exposition, c’est le bronzage parfait : vous avez un teint bronzé, sans avoir pris de coup de soleil. Si vous avez un coup de soleil, c’est que vous avez reçu trop de lumière. Vous êtes surexposé.
Si vous n’êtes pas assez bronzé, c’est que vous n’avez pas reçu assez de lumière. Vous êtes sous-exposé !

Si vous avez pris un coup de soleil, que pouvez-vous faire pour éviter ce désagrément la prochaine fois que vous allez à la plage ?
Diminuer la quantité de lumière qui a touché votre peau bien sur. Et
pour cela, trois solutions s’offrent à vous :

  1. Diminuer la taille du trou dans le carton – c’est à dire diminuer l’ouverture
  2. Diminuer le temps d’ouverture de ce trou – c’est à dire augmenter la vitesse d’obturation
  3. Diminuer la sensibilité de votre peau en l’échangeant contre une peau plus mate, ou, plus simplement, en mettant de la crème solaire – c’est à dire diminuer la sensibilité de votre capteur.

Quand vous prenez une photo, c’est pareil. Si vous prenez une photo surexposée, pour la suivante, vous pouvez :

  • soit diminuer l’ouverture ;
  • soit augmenter la vitesse d’obturation ;
  • soit diminuer la sensibilité de votre capteur.

Ces trois actions auront pour effet de diminuer la quantité de lumière enregistrée par votre capteur.

Comprendre la vitesse d ’obturation

Petit rappel : le triangle d’exposition regroupe les trois paramètres qui vous permettent d’agir sur l’exposition de vos photos. Ces trois paramètres sont :

  • La vitesse d’obturation
  • L’ouverture
  • La sensibilité
0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *